AVOCAT MALTRAITANCE

Lorsque l’on parle de maltraitance, on fait normalement référence à la maltraitance qui prend place au sein du couple de façon habituelle, et qui fait que la victime vit dans une terreur permanente.

La femme est le plus souvent la victime de la maltraitance, mais il y a aussi des hommes qui vivent constamment avec la peur des réactions violentes de leur femme. Cette violence peut être physique ou psychologique, et c’est pourquoi on différencie la maltraitance habituelle physique et la maltraitance habituelle psychologique.

La maltraitance habituelle est un délit grave pour le droit espagnol, qui se différencie clairement de la maltraitance occasionnelle puisqu’elle est punie par une peine bien supérieure allant jusqu’à trois ans de prison.

p6

QUE FAIRE SI…

Lorsqu’une personne subit une maltraitance habituelle, elle vit un véritable enfer personnel qu’elle supporte presque toujours en silence. Beaucoup de victimes de maltraitance ont honte de parler de ce qui leur arrive, mais la principale raison de ce silence est que l’auteur de la maltraitance a souvent éloigné la victime de l’entourage qui la protégeait, comme sa famille et ses amis.

Et par ailleurs les victimes de maltraitance ont toujours peur de porter plainte car elles savent qu’elles vont devoir affronter celui qui les maltraite, qui leur a appris à vivre avec la peur au ventre.

Heureusement, en Espagne, il existe de nombreuses ressources pour soutenir les victimes, les aider à sortir de la situation dans laquelle elles se trouvent et les encourager à franchir le pas indispensable que suppose le fait de porter plainte.

p7

EXEMPLES DE DÉLITS DE MALTRAITANCE

1

Je sais que je ne devrais pas supporter ce que ma femme nous fait, à moi et aux enfants, mais je tiens le coup car je sais que si je demande le divorce, elle a toutes les chances de gagner et elle obtiendra la garde des enfants. Alors pour leur bien je préfère continuer à me sacrifier.

2

Il y a bien longtemps que mon mari a commencé à me frapper. J’essaie toujours que tout soit parfait pour qu’il ne s’énerve pas, parce que quand il se fâche, il nous crie dessus et il gifle très fort nos enfants. Quand je vois qu’il va les frapper, je me mets devant eux pour les protéger et qu’il me frappe moi. Je ne songe même pas à divorcer parce que je ne veux pas que mes enfants se retrouvent seuls avec lui, j’ai peur de ce qu’il pourrait leur faire.

3

Je sors toujours très vite du travail car si je tarde en chemin, ma femme s’énerve. Elle est très jalouse et elle croit toujours que je suis avec une autre. J’ai cessé de voir mes amis car elle me criait toujours dessus et parfois elle me frappait. Et je préfère voir ma famille le moins possible car elle déteste ma mère et chaque fois que je vais la voir, elle me prive ensuite d’être avec les enfants.

SI VOUS ÊTES CONFRONTÉ/E À CE TYPE DE SITUATIONS, N’HÉSITEZ PAS

Faites confiance à Patón & Asociados